Le discours de la reine, Noël 2015

(…)  Se réunir auprès du sapin de Noël nous permet de penser à l’année qui s’est écoulée. Nous pensons à ceux qui sont loin de nous ou ne sont plus avec nous. Beaucoup de gens disent que le premier Noël qu’on passe après la mort d’une personne chère est vraiment difficile. C’est aussi le moment de se rappeler toutes les choses pour lesquelles nous avons de la gratitude. Il est vrai que le monde a été confronté à des moments de noirceur cette année mais l’Évangile selon Jean contient un verset plein d’espérance qu’on lit souvent lorsqu’on se réunit pour chanter des hymnes de Noël: La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas étouffée», (Evangile de Saint Jean, ch1 v 5-7) déclare la souveraine.

A Noel, on raconte l’histoire d’une famille très spéciale, pour Joseph et Marie, les circonstances de la naissance de Jésus dans une étable n’étaient pas idéales. Le pire devait arriver et cette famille fut forcée de fuir leur pays. Ce n’est pas surprenant qu’une telle histoire captive toujours notre imagination et continue à nous inspirer, nous les Chrétiens du monde entier. Malgré qu’il soit forcé à s’exiler et persécuté pendant sa courte vie le message de Jésus qui ne change pas n’est pas de revanche ou de violence mais simplement de s’aimer les uns les autres. Bien que ce message soit difficile à suivre, nous ne devons pas perdre espoir. Au contraire, nous devons nous y atteler avec ardeur, remercier les personnes qui nous apportent joie et bonheur dans notre propre vie.

Evangile selon Saint Jean ch 8 v12

Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

Le traditionnel message de Noël sera diffusé à 16 heures. 

Advertisements

Concert à Bercy.

Moins d’un mois après les attentats qui ont endeuillé Paris et le monde entier, le groupe californien Eagles of Death Metal, en concert lors de l’attaque du 13 novembre au Bataclan prévoit de remonter sur scène avec Bono à Paris dans les prochaines heures.

Leur performance rendra hommage aux victimes des attentats commis à Paris

Les Irlandais de U2 avaient, à l’instar de nombreux artistes, choisi de reporter des concerts prévus après les attentats. C’est finalement les dimanche 6 et lundi 7 décembre qu’ils se produiront à Paris-Bercy. Les Eagles of Death Metal se joindront à l’une de ces deux dates. Josh Homme, le co-fondateur des Eagles of Death Metal -qui n’était pas au concert du Bataclan-, sera présent sur scène avec le reste du groupe, a précisé le magazine américain Billboard.

Lisez l’article intégral ici

In the French classroom: schemes of work and grammar

It is difficult to maintain a well-balanced and exciting scheme of work not only in languages but in all subjects. Not the least because a scheme of work is a ‘living’ thing. You want it to be a tool to guide your colleagues so it has to be fairly attractive and easy to use with files to match. Also it has to be differentiated and it should include SEN and Gifted and Talented files as well. Did i say files to match?

The schools financially secure allow their heads of languages to use the e-products matching the GCSE and A-level  courses. The others wait for teachers to drop what they prepare in the Shared Area, a difficult task that requires the Head of Department or a Second in charge to check them and advertise them. It is difficult to manage because as you know, the Head of Department has other responsibilities. One of the beauty of the teaching profession is its creativity. Nobody wants to teach a lesson using standard files that somebody else created five years ago so all responsible teachers will spend invariably a huge amount of time designing their ‘own’ files. The schemes of work are then neglected, only reviewed when in the worst scenario, management declare that the drop in the grades mean that there is a flaw somewhere.

Improving the scheme of work sessions can lead to controversy. One trend is the yes or no to grammar, again! This time, some departments decide that they will not teach formally KS3, the plural form of verbs!  The excuses they give are ridiculous, 1- year 7 cannot cope with the pressure 2- they are too difficult to remember  3- it’s too hard. So figure out a cohort of year 10 that cannot conjugate a regular verb. Fortunately, wise and strong head of departments will lead their colleagues and insist that verb endings are learnt in the younger years. Fair enough it takes a bit of time and it is part of homework routine but the result is worth it! You know where I stand, what do you think? Teach verbs from the Je to the ils or not?

Here is a powerpoint I added this morning in my TES shop, free for you to download.

Histoires drôles et courtes