Matisse

Henri Matisse est né en 1869 au Cateau-Cambresis dans le Nord de la France.

Après des études de droit à la Faculté de Paris, Matisse fait la connaissance de Gustave Moreau, dans l’atelier duquel il copie les oeuvres, puis fait des oeuvres plus personnelles.

 

En 1904, première exposition de Matisse à la galerie ambroise vollard. C’est au cours de l’été 1905 que Matisse découvre les oeuvres de Gauguin à Collioures, en compagnie de Derain ; Matisse exécute alors une série de tableaux hauts en couleurs, dont le portrait de sa femme au chapeau fleuri qui fit scandale au salon d’automne. Le scandale vient du fait que Matisse a utilisé du rouge, du vert et du jaune pour peindre le visage de la femme au chapeau ! Les critiques se déchaînent à la vue des tableaux éclatants de Matisse mais aussi de Derain, de Vlaminck, de Marquet et de Rouault.

 

 

“Villa de France” à Tanger – Chambre 35. Henri Matisse; A gauche, Bernard Moutin à droite..

En 1906, Henri Matisse séjourne en Algérie et continue à peindre en été les paysages à Collioures. Matisse est déjà un peintre reconnu, il enseigne dans une école crée par un groupe d’admirateurs ; en 1908 la galerie Stieglitz à New-York organise la première exposition du peintre aux Etats Unis et en 1910 la galerie Bernheim-Jeune à Paris organise la première exposition rétrospective de l’artiste. Les années suivantes, Matisse voyage à Seville, à Collioures, à Moscou, et passe l’hiver 1911 – 1912 à Tanger. Les peintures réalisées lors de ce voyage, seront exposées à Paris et à l’Armory Show à New York.

Affiche de l’exposition au Centre Pompidou en 2012.

En 1914, Matisse s’installe à Collioures où il se lie d’amitié avec Juan Gris. Au sortir de la guerre, la Galerie Paul Guillaume organise une exposition qui confronte les oeuvres de Matisse à celles de Picasso. En 1920, l’artiste crée les décors et les costumes pour le ballet de Diaghilev, le Chant du rossignol. En 1930, Matisse entreprend un voyage pour Tahiti puis commence à illustrer de lithographies originales les poésies de Mallarmé.

 

Source: http://www.michelfillion.com/oeuvres.php?artiste=MATISSE