Cocottes en papier

Cette chanson de Carlos fait toujours sourire!

This song interpreted by Carlos will always make you smile!

Elle est très facile à comprendre: it is very easy to undersant.

Un employé de bureau s’ennuie et en fabriquand une cocotte en papier, il s’envole dans un pays exotique. An office worker gets bored and by making a paper chicken/hen , he flies to an exotic country.

Quand on se retrouve dans son bureau
Qu’il faut que l’on bosse comme un idiot
Mon cher Duperron
Y’a qu’une solution
Mon cher Duplantin
Ecoutez-moi bien
Prenez une feuille 21 27
Pliez comme moi, suivez ma recette
Déjà tout petit
J’étais le génie
Le prodige des cocottes en papier

REFRAIN :
Cocotte en papier
Tu fais voyager
Nos cœurs qui s’ennuient
Nos cœurs déchirés
Je suis ton G.M
Tu es ma G.O
C’est presqu’aussi bien  que chez Trigano.
Cocotte en papier, tu fais voyager
Nos coeurs qui s’ennuient, nos cœurs déchirés
Je suis ton G.M, tu es ma G.O,
C’est presque aussi bien que chez Trigano.

On plaque le sol et c’est magnifique,
Voila qu’on survole le Sud Pacifique,
Mon cher Dupéron, voici les lagons,
Mon cher Duplantin, voici les requins.
Vahi-vahinée, Tahi-Tahiti.
On fait des pieds d’nez? nos p’tits soucis.
Y’a plus de patrons,
Y’a plus de poltrons,
On quitte sa peau,
On est les plus beaux.

Refrain

Les grands de ce monde n’ont pas mon pouvoir.
En quelques secondes, vous allez voir.
Mon cher Dupéron, on est sur Pluton,
Mon cher Duplantin, on est des Martiens.
Sur la voie lactée, on fait du vélo,
Sur les mers lunaires, du pédalo.
On est cosmonaute,
On est magicien,
On est quelqu’un d’autre et on est quelqu’un

 

Advertisements

Mon environnement en danger!

L’« Atlas de la France toxique » dresse l’inventaire des sites les plus pollués.

A chaque fois que je vais en ville, je sais que je respire des gaz toxiques émis par les pots d’échappement des voitures et des bus.

J’habite à la campagne mais là aussi lorsque nous nous promenons dans les petits sentiers à travers champs, il arrive qu’on soit submergé par des odeurs chimiques intolérables et là on sait que le fermier vient d’épandre des pesticides sur ses champs.
Ventes annuelles par département de substances actives cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques.

Il faut remarquer

1- un usage abusif des pesticides

2- une pollution importante de l’air

3- les les déchets de marées noires

L’Atlas de la France toxique, publié le 4 mai par l’association Robin des bois aux Editions Arthaud, dresse un inventaire des pollutions et des risques qui menacent l’environnement et la santé sur notre territoire.

L’association se défend de seulement dénoncer les pollueurs et veut avant tout faire réagir : « C’est un atlas violent mais réaliste, pédagogique, explique Jacky Bonnemains, son président. Il s’agit d’informer et d’inciter le public, les riverains, les victimes à s’organiser pour interpeller les responsables. »

Cette compilation, réalisée à partir des enquêtes de l’association et des données institutionnelles et publiques, ressemble néanmoins quelque peu à un pot-pourri dont l’odeur donne le tournis : le résultat en devient presque indigeste. Toutefois, ce livre a le mérite de rappeler que toute activité humaine génère des risques et des pollutions, dont on prend trop souvent tardivement la pleine mesure.
En savoir plus allez ici 

In the French classroom: schemes of work and grammar

It is difficult to maintain a well-balanced and exciting scheme of work not only in languages but in all subjects. Not the least because a scheme of work is a ‘living’ thing. You want it to be a tool to guide your colleagues so it has to be fairly attractive and easy to use with files to match. Also it has to be differentiated and it should include SEN and Gifted and Talented files as well. Did i say files to match?

The schools financially secure allow their heads of languages to use the e-products matching the GCSE and A-level  courses. The others wait for teachers to drop what they prepare in the Shared Area, a difficult task that requires the Head of Department or a Second in charge to check them and advertise them. It is difficult to manage because as you know, the Head of Department has other responsibilities. One of the beauty of the teaching profession is its creativity. Nobody wants to teach a lesson using standard files that somebody else created five years ago so all responsible teachers will spend invariably a huge amount of time designing their ‘own’ files. The schemes of work are then neglected, only reviewed when in the worst scenario, management declare that the drop in the grades mean that there is a flaw somewhere.

Improving the scheme of work sessions can lead to controversy. One trend is the yes or no to grammar, again! This time, some departments decide that they will not teach formally KS3, the plural form of verbs!  The excuses they give are ridiculous, 1- year 7 cannot cope with the pressure 2- they are too difficult to remember  3- it’s too hard. So figure out a cohort of year 10 that cannot conjugate a regular verb. Fortunately, wise and strong head of departments will lead their colleagues and insist that verb endings are learnt in the younger years. Fair enough it takes a bit of time and it is part of homework routine but the result is worth it! You know where I stand, what do you think? Teach verbs from the Je to the ils or not?

Here is a powerpoint I added this morning in my TES shop, free for you to download.

Histoires drôles et courtes

Futur simple (verbes irréguliers)

A few verbs are irregular. The ‘stem’ is changing; it’s not the infinitive any longer

You need to practise them.

Exemple 1 – Demain, j’irai en ville et j’achèterai un cadeau pour ma soeur.

Exemple 2 – Mercredi, j’irai à la poste et j’enverrai le cadeau de ma soeur.

acheter (to buy)  achèter
avoir (to have) aur
être (to be) ser
aller (to go)  ir
faire (to do) fer
courir (to run) courr
devoir (to have to) devr
envoyer (to send)  enverr
se lever (to get up) se lèver
pouvoir (can/to be able to)  pourr
recevoir (to receive)  recevr
savoir (to know) saur
venir (to come) viendr
voir (to see)  verr
vouloir (to want)  voudr

Luttons contre le gaspillage!

mascotte-e-recycleVingt-huit. C’est le nombre de smartphones qui se vendent en moyenne par seconde dans le monde! Soit un peu plus d’un milliard chaque année. Un véritable symbole de la société de consommation, que les utilisateurs conservent peu de temps.

Afin de lutter contre le gaspillage, la plateforme lyonnaise e-Recycle rachète depuis le mois de décembre, des mobiles aux utilisateurs, les remet à neuf et les revend à des prix inférieurs à ceux du marché.

130 millions de téléphone dans les tiroirs

«Les gens changent en moyenne de téléphone tous les 18 mois alors qu’ils fonctionnent encore très bien, explique Arnaud Guillaume, co-fondateur de la plateforme. Nous sommes dans une société de consommation qui rend tout obsolète. On préfère investir dans un nouveau modèle mobile alors qu’on peut encore appeler ou aller sur Internet avec l’ancien.»

Des modèles vendus jusqu’à 40% moins cher que sur le marché

De fait, la petite société lyonnaise qui entend «éviter l’obsolescence programmée», récupère ces téléphones pour leur donner une seconde vie. Le prix de rachat sera établi en fonction de l’état de l’appareil. «On regarde s’il y a des rayures sur la coque ou l’écran, si le téléphone est bloqué ou non. Mais on rachète tout», précise Arnaud Guillaume. Les prix peuvent aller jusqu’à 639 euros pour un iPhone 6, ou 189 euros pour le modèle précédent.

Les modèles récupérés qui ne sont plus utilisables, sont ainsi envoyés vers les Ateliers du Bocage, structure d’insertion d’Emmaüs, spécialisée dans la collecte et le réemploi des équipements électroniques et bureautiques. Chaque modèle est alors démantelé pour récupérer chaque pièce.

Les autres sont nettoyés, réparés si besoin et remis sur le marché à des prix inférieurs. «On le revend d’occasion jusqu’à 40% moins cher que le prix du marché, explique Arnaud Guillaume. En prime, l’acheteur bénéficie d’une garantie de six mois.» Dans un futur proche, e-Recycle.com ambitionne de s’étendre

Un peu d’histoire!

L’architecture des maisons anglaises est vraiment différente des maisons françaises. Par exemple, les rangées de maisons mitoyennes construites à une certaine époque peuvent vous sembler monotones ou au contraire mignonnes mais elles sont le résultat d’événements historiques très importants.

No room in my back yard: an aerial view of rows of terrace houses in Bristol

Tout commença lorsque le travail agricole fit place à la mécanisation. La révolution industrielle (1760-1850) marque une époque qui se caractérise par le développement d’usines de toutes sortes, que ce soit des filatures de coton, des scieries, des papeteries, des poteries. Les paysans abandonnent leurs villages et leurs champs pour la ville et cherchent du travail dans ces usines. Des milliers de kilomètres de routes et de canaux sont construits et l’Angleterre devient l’un des premiers pays industrialisés et l’un des plus riches. Le charbon qu’on trouva de partout remplaça le bois qui était devenu difficile à transporter. L’exploitation de cette nouvelle source d’énergie enrichit l’Angleterre rapidement. Les mines étaient près de la mer ce qui facilitait son transport là où la demande était la plus grande, Londres. Il y avait cependant un problème, plus on creusait en profondeur, plus les mines étaient inondées et on devait trouver un moyen d’exploiter le charbon en profondeur. En 1708 Thomas Newcomen inventa une machine à vapeur qui permit d’évacuer l’eau mais elle n’était pas très efficace. En 1769 l’écossais James Watt améliora cette machine à vapeur ayant l’dée d’une chambre de condensation pour la vapeur, séparée par une valve.