De la Préhistoire au Moyen Age

Image result for les ducs d aquitaine

A la préhistoire, la Vienne est peuplée par les Pictes, la tribu celte qui s’étendait du nord de la Loire jusqu’au sud de la Charente, et du Massif Central à l’est jusqu’à l’océan. Grâce à leur force et à l’alliance avec les Romains, les Pictes créent une zone d’influence à Limonum, ancien nom de Poitiers, et y construisent la première forteresse.

Avec l’aide de saint Hilaire, le premier évêque de la ville, Poitiers devient un foyer de la pensée Chrétienne et résiste à l’assaut des deux peuples germaniques : des Vandales en 406 et des Wisigoths vers 462. Avec l’arrivée des Francs, Clovis défait les Wisigoths lors de la bataille de Vouillé en 507 et réunit pour la première fois la Gaule franque et catholique.

Le 6e siècle est remarquable par l’arrivée de Radegonde sur les terres poitevines. Fille du roi du Thuringe, elle devient contre son gré l’épouse du roi franc Clotaire et ainsi la reine franque. Après l’assassinat de son frère par son mari, elle se consacre à Dieu et établit la première abbaye pour femmes à Poitiers (aujourd’hui l’église Sainte-Radegonde) dans le but d’aider les pauvres et les malades. La vie de la sainte Radegonde est associée à de nombreuses légendes, dont la plus connue est la légende de la Grand’Goule, le dragon souterrain qui tuait les citadins. D’après cette histoire, sainte Radegonde est allée à la rencontre du dragon et lorsqu’il est venu dans la ville elle l’a tué en cassant sur son nez le broyé du Poitou.

Un peu plus tard, la région du Poitou s’expose à une large invasion musulmane avec à sa tête Abd-el-Rahman. Avec la bataille de Poitiers en 732, Charles Martel sauve la Chrétienté et marque une frontière entre l’Orient musulman et l’Occident chrétien. Grâce à cet événement, l’Eglise catholique prend son essor et le Poitou bénéficie de nombreux monastères et abbayes.

L’arrivée des comtes du Poitou

Au 9e siècle la France subit plusieurs tentatives d’invasions barbares : musulmans d’Espagne, Hongrois, Grecs et surtout les Normands. Pour arrêter la destruction, le comte Ranulf II défait les Normands près de Poitiers en 868 et bat aussi les Aquitains en récupérant leurs terres. Les succès militaires du comte Guillaume le Grand au 10e siècle permettent de constituer un véritable état Aquitain qui sera autonome face au pouvoir royal. Ces victoires consolident l’importance des comtes du Poitou devenant par la même ducs d’Aquitaine.

Sous l’égide de ces nouveaux gouverneurs, le Poitou se développe beaucoup et bénéficie de la construction de plusieurs édifices civils et religieux. Les conquêtes militaires apportent de l’argent et favorisent la construction et la rénovation des édifices notamment à CharrouxNouailléSaint-Savin, Fontevrault.