Les meilleurs PDG français!

Résultats de recherche d'images pour « aeroports vinci »

The best French entrepreneurs!

The word entrepreneur in French means a builder.

Dix patrons français figurent dans ce classement. Une performance plus faible que l’an dernier, puisque 11 patrons apparaissaient dans ce palmarès en 2015. À noter toutefois qu’ils n’étaient que 4 à avoir été sélectionnés en 2014!

Bernard Arnault, PDG du groupe LVMH, 7e dans le classement général, arrive, dans cette édition 2016, au premier rang des patrons tricolores, grâce à la solidité des performances financières de son groupe (20e dans le classement financier).

Benoît Potier chez Air Liquide (9e),

Jacques Aschenbroich chez Valeo (10e),

Martin Bouygues (15e),

Maurice Lévy chez Publicis (31e),

Jean-Paul Agon chez L’Oréal (47e),

Xavier Huillard chez Vinci (48e) ,

Le groupe dirigé par Xavier Huillard a annoncé, mardi 7 février, des résultats supérieurs aux prévisions. Il a réalisé un bénéfice net de 2,5 milliards d’euros en 2016, en hausse de 16,2 %, alors que le chiffre d’affaires a reculé de 1,2 %, à 38,1 milliards. Les concessions autoroutières et aéroportuaires contribuent toujours à la rentabilité du groupe, en dégageant à elle seule 1,66 milliard de profits (dont 1,4 milliard pour les seules autoroutes). Vinci Airports est aujourd’hui le numéro 4 mondial de la gestion des aéroports avec 132 millions de passagers. source

Gilles Schnepp chez Legrand (56e),

Jean-Paul Clozel chez Actelion (59e), et Michel Landel chez Sodexo (61).

Ce sont des secteurs très divers qui sont donc distingués:

l’énergie, l’automobile, l’industrie, le luxe, la communication, les technologies de l’information, les services, la finance…

Mon commentaire:

Notons qu’il n’y a que des hommes mais nous savons bien que pour les épauler, il y a une femme bien sûr!

Advertisements

Les Gaulois!

Des chercheurs ont mis au jour fin juillet, dans le Puy-de-Dôme, une centaine de silos de stockage de céréales, datant de l’Âge de fer. Une découverte unique en France, et qui témoigne du caractère avancé de la société gauloise avant la conquête des légions romaines.

silos de stockage age de fer

C’est une découverte de taille sur les Gaulois, et qui vient écorner un peu plus l’image surannée du guerrier brutal et rustre. Des archéologues ont mis au jour plusieurs centaines de silos, sur le haut plateau de Corent dans le Puy-de-Dôme. Une trouvaille inédite, et qui invite à repenser la complexité et l’efficacité de l’économie gauloise. Fouillé depuis 2001, le site est déjà bien connu des chercheurs ; plusieurs siècles avant notre ère s’y dressait une importante agglomération occupée par les Arvernes, une puissante confédération de tribus parmi la soixantaine de peuplades qui occupaient la Gaule avant la conquête romaine en -52 avant Jésus-Christ.

En coupant ces ronds à la pelle, on s’est rendu compte qu’il s’agissait de silos creusés dans le sol», explique Matthieu Poux. Au total, 125 cavités de ce type, disposées très régulièrement dans une terre argileuse, et pouvant contenir entre 200 kg et plus d’une tonne de céréales, ont été dégagées.Une telle découverte était totalement inattendue», s’enthousiasme auprès du Figaro Matthieu Poux, responsable des fouilles. Fin juillet, des paléo-environnementalistes du laboratoire Geolab de Clermont-Ferrand font des relevés un peu à l’écart du site, dans le lit d’un lac supposément asséché depuis le XIXe siècle. Très vite, les chercheurs trouvent une série de cercles de terre colorée, indiquant que le lac était déjà vide à l’époque du fer, et surtout que son sol a été creusé par l’homme. «Mais il pourrait y en avoir entre 600 et 1500», relève l’archéologue qui salue également l’ingéniosité des Gaulois: «Les silos se resserrent vers le haut, sans doute pour faciliter leur fermeture et limiter les infiltrations. Avec la fermentation, l’oxygène restant est rapidement consommé. C’est le principe du Tupperware!». «