Comme c’est bizarre…

Petite conversation entre Papillon et moi (sa maman humaine)

Coucou, c’est moi Papillon (à droite) avec ma soeur Caline (Maman dit que c’est une chipie mais avec moi, elle est très gentille)

Et bien maman, elle avait oublié de te monter à la maison! Comme c’est bizarre, petite moquette.

Papillon Où est-ce que je vais aller?

Moi: surtout pas les cables! Bon

Moi: Je suis sûre que tu es déjà venu à la maison!

Papillon: Euh, non, je ne m’en rappelle pas!

Moi: Papillon, ça se peut bien que je ne t’ai pas emmené à la maison. Le grenier? Non, c’est la cave, tu connais la cave!

Je suis venu te dire que je m’en vais…

Je suis venu te dire que je m’en vais

Et tes larmes n’y pourront rien changer

Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais

Je suis venu te dire que je m’en vais

Tu t’souviens des jours anciens et tu pleures

Tu suffoques, tu blêmis à présent qu’a sonné l’heure

Des adieux à jamais (ouais) Je suis au regret

D’te dire que je m’en vais Oui je t’aimais, oui, mais

Je suis venu te dire que je m’en vais

Tes sanglots longs n’y pourront rien changer

Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais

Je suis venu te dire que je m’en vais

Tu t’souviens des jours heureux et tu pleures

Tu sanglotes, tu gémis a présent qu’a sonné l’heure

Des adieux à jamais (ouais) Je suis au regret

D’te dire que je m’en vais

Car tu m’en a trop fait

Je suis venu te dire que je m’en vais

Et tes larmes n’y pourront rien changer

Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais

Je suis venu te dire que je m’en vais

Tu t’souviens des jours anciens et tu pleures

Tu suffoques, tu blêmis a présent qu’a sonné l’heure

Des adieux à jamais (ouais) Je suis au regret

D’te dire que je m’en vais Je t’aimais, oui, mais

Je suis venu te dire que je m’en vais Tes sanglots longs n’y pourront rien changer

Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais

Je suis venu te dire que je m’en vais

Tu t’souviens des jours heureux et tu pleures

Tu suffoques, tu gémis a présent qu’a sonné l’heure

Des adieux à jamais (ouais) Je suis au regret

D’te dire que je m’en vais Car tu m’en a trop fait

Décrire son animal favori.

Regardez et écoutez la vidéo. Ensuite choisissez la bonne réponse.

  1. Cet animal est  a- un écureuil, b- un renard, c- un lapin
  2. Il est a-noir b-blanc c- roux
  3. Que fait-il? a- il se repose, b- il dort, c- il mange
  4. Que mange-t-il? a- une feuille de figuier, b- une figue, c-une noix
  5. Où se trouve-t-il? a-dans la rue b-dans une cabane c-sous un figuier!

Je vous donnerai les réponses demain. Bonne soirée

La hausse des prix du carburant!

Voici une petite vidéo publiée par Le Monde, pour expliquer la hausse du prix des carburants in France.

Here is a video published by Le Monde that explains the increase of the price of the fuel in France.

Les manifestants ? People who demonstrate in streets

Ils s’appellent les « gilets jaunes »,  they are called ‘Yellow vests’ because they wear a yellow vest.

Ils accusent le gouvernement d’avoir augmenté les taxes sur les carburants. They blame the government over rising fuel taxes.

Les prix élevés du diesel et de l’essence sont-ils seulement dus à ces taxes ? La France est-elle un cas isolé en la matière ? Les réponses en vidéo avec Adrien Sénécat, journaliste au service Décodeurs du Monde.

Cocottes en papier

Cette chanson de Carlos me fait toujours sourire! This song interpreted by Carlos always makes me smile!

Elle est très facile à comprendre: it is very easy to understand.

Un employé de bureau s’ennuie et en fabriquant une cocotte en papier, il s’envole dans un pays exotique. An office worker gets bored and by making a paper hen , he flies to an exotic country.

Here are the words: voici les paroles!

Quand on se retrouve dans son bureau
Qu’il faut que l’on bosse comme un idiot
Mon cher Duperron
Y’a qu’une solution
Mon cher Duplantin
Ecoutez-moi bien
Prenez une feuille 21 27
Pliez comme moi, suivez ma recette
Déjà tout petit
J’étais le génie
Le prodige des cocottes en papier

REFRAIN :
Cocotte en papier
Tu fais voyager
Nos cœurs qui s’ennuient
Nos cœurs déchirés
Je suis ton G.M
Tu es ma G.O
C’est presqu’aussi bien  que chez Trigano.
Cocotte en papier, tu fais voyager
Nos coeurs qui s’ennuient, nos cœurs déchirés
Je suis ton G.M, tu es ma G.O,
C’est presque aussi bien que chez Trigano.

On plaque le sol et c’est magnifique,
Voila qu’on survole le Sud Pacifique,
Mon cher Dupéron, voici les lagons,
Mon cher Duplantin, voici les requins.
Vahi-vahinée, Tahi-Tahiti.
On fait des pieds d’nez? nos p’tits soucis.
Y’a plus de patrons,
Y’a plus de poltrons,
On quitte sa peau,
On est les plus beaux.

Refrain

Les grands de ce monde n’ont pas mon pouvoir.
En quelques secondes, vous allez voir.
Mon cher Dupéron, on est sur Pluton,
Mon cher Duplantin, on est des Martiens.
Sur la voie lactée, on fait du vélo,
Sur les mers lunaires, du pédalo.
On est cosmonaute,
On est magicien,
On est quelqu’un d’autre et on est quelqu’un

Let me know if this humorous song made you laugh too!

Le progrès,,,

Le progrès c’est d’habiter dans un petit village au centre de l’Angleterre et de pouvoir écouter et de voir en direct  n’importe quelle radio française et donc je choisis Europe 1. Pourquoi pas! Ils parlent de snobisme. Tout d’un coup, j’entends l’histoire de Nancy Clark qui voudrait rester immortelle! Nancy Clark qui est-ce?. Je ne connais pas. Elle aurait donné un ordre à un vers de terre, elle le congèle pendant quelque temps, l’équivalent d’un mois pour les humains, et apparemment, lorsqu’il est décongelé, le vers réussit à suivre cet ordre!  lol

On continue avec Les pieds dans le plat… Une question trop amusante? Un français sur deux pense que Pierre Bellemare est-il né avant le big bang? Vrai ou faux?

les pieds dans le plat

Et vous avez-vous une radio française préférée?

Voici le lien…