Cours d’histoire

18 juin 2015 : il y a deux cents ans, Napoléon 1er livrait son ultime bataille près de Bruxelles.

Avec ses échecs comme avec ses triomphes, l’Empereur des Français continue de fasciner les hommes de toutes nationalités.

L’épopée napoléonienne s’achève le 18 juin 1815 à une vingtaine de kilomètres au sud de Bruxelles, entre les villages de Waterloo et Mont-Saint-Jean.

L’empereur Napoléon 1er (45 ans) est vaincu par une coalition anglo-prussienne conduite par le duc de Wellington, né Arthur Wellesley (45 ans), et le feld-maréchal prussien Gebhardt von Blücher (72 ans !). Sa défaite va clore la période révolutionnaire et inaugurer en Europe près d’un siècle de prospérité et de paix relative, sous l’égide de monarchies conservatrices.

Napoléon abandonne prestement le champ de bataille, laissant le commandement à son frère Jérôme, et retourne à Paris pour sauver ce qui peut l’être de son trône.

Deux musées valent la peine d’être visités : le musée Wellington à Waterloo et le musée de Ligny.

Tous les ans, des milliers de passionnés d’Histoire et de nostalgiques de l’Empereur se réunissent sur le champ de bataille de Waterloo pour des spectacles et une reconstitution de la bataille. 200.000 spectateurs sont attendus pour les commémorations du bicentenaire (19 et 20 juin 2015).

Pour en savoir plus, allez sur ce site!