Humeur : mood

La légende de l’ image dit:

The caption:

Don’t talk to me until I’ve finished my coffee!

Etre de bonne humeur: to be in a good mood.

Il est de mauvaise humeur ce matin!:

This morning, he is in a bad mood.

Grumpy: grognon

Tu es de meilleure humeur: you are in a better mood!

Calme toi: calm down

La pluie par Orelsan

J’viens d’la France où on danse la chenille
Où on prend plus de caisses que des crash tests dummies
J’ai des potes diplômés, d’autres qu’ont pas lu deux livres
Qui sont sûrement sur un muret, dans les rues du centre ville
Mon père a gravi l’échelle pour devenir c’qu’il voulait être
J’connais la campagne et ses gros sabots
Où ça vole pas haut, les ragots et les oiseaux
Toujours autant d’pluie chez moi
Toujours autant d’pluie chez moi
Mais il fait quand même beau, il fait beau
Il fait beau, il fait beau
Chez moi, il fait beau, il fait beau
Il fait beau, il fait beau
Chez moi, il fait beau

J’viens d’la terre du milieu où y’a plein de p’tits vieux
Où l’chômage et la tisane forment un cercle vicieux
Où on critique les invités qui viennent de partir
C’est pas qu’on est lent, c’est qu’on prend notre temps pour réfléchir
J’viens d’la classe moyenne, moyennement classe
Où tout l’monde cherche une place, Julien Clerc dans l’monospace
J’freestylais dans ma tête sur le bruit des essuie-glaces
Y’a la pluie en featuring dans toutes mes phrases

Toujours autant d’pluie chez moi
Mais il fait quand même beau, il fait beau
Il fait beau, il fait beau
Chez moi, il fait beau, il fait beau
Il fait beau, il fait beau

[Orelsan]
Chez moi, y’a du soleil quarante jours par an
Tu peux passer la plupart de l’année à l’attendre
J’regardais par la fenêtre, enfermé dans ma chambre
J’priais pour la fin d’l’averse et aller faire d’la rampe
J’connais qu’le bruit d’la pluie, l’odeur du béton mouillé
Si j’suis parti, c’est parce que j’avais peur de rouiller
Trempé, j’aurais jamais pensé
Qu’le mauvais temps finirait par me manquer

Il fait quand même beau, il fait beau
Il fait beau, il fait beau
Chez moi, il fait beau, il fait beau
Il fait beau, il fait beau
Mais il fait quand même beau, il fait beau
Il fait beau, il fait beau
Chez moi, il fait beau, il fait beau
Il fait beau, il fait beau
Toujours autant d’pluie chez moi (x5)

Un peu de musique le 1er de l’an 2015!

Je suis le poinçonneur des Lilas
Le gars qu’on croise et qu’on ne regarde pas
Y a pas de soleil sous la terre, drôle de croisière
Pour tuer l’ennui, j’ai dans ma veste
Les extraits du Reader’s Digest
Et dans ce bouquin y a écrit
Que des gars se la coulent douce à Miami
Pendant ce temps que j’fais le zouave
Au fond de la cave
Parait qu’il y a pas de sots métiers
Moi je fais des trous dans les billets

Refrain:
J’fais des trous, des p’tits trous, encore des p’tits trous
Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous
Des trous de seconde classe, des trous de première classe.
J’fais des trous, des p’tits trous, encore des p’tits
Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous
Des petits trous, des petits trous, des petits trous, des petits trous

Je suis le poinçonneur des Lilas,
Pour Invalides changer à l’Opéra,
Je vis au cœur de la planète
J’ai dans la tête un carnaval de confettis
J’en emmène jusque dans mon lit.
Et sous mon ciel de faïence
Je ne vois briller que les correspondances
Parfois je rêve, je divague, je vois des vagues
Et dans la brume au bout du quai
Je vois un bateau qui vient m’chercher

Refrain :
Pour sortir de ce trou, je fais des trous
Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous
Mais le bateau se taille
Et je vois que je déraille
Et je reste dans mon trou faire des p’tits trous
Des petits trous, des petits trous, des petits trous, des petits trous

Je suis le poinçonneur des Lilas,
Arts et Métiers direct par Levallois
J’en ai marre, j’en ai ma claque de ce cloaque.
Je voudrais jouer la fille de l’air
Laisser ma casquette au vestiaire.
Un jour viendra, j’en suis sûr
Où je pourrai m’évader dans la nature
J’partirai sur la grand route
Et coûte que coûte

Et si pour moi il n’est plus temps
Je partirai les pieds devant.
J’fais des trous, des p’tits trous, encore des p’tits trous
Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous
Y a d’quoi devenir dingue
De quoi prendre un flingue.
S’faire un trou, un p’tit trou, un dernier p’tit trou.
Un p’tit trou, un p’tit trou, un dernier p’tit trou
Et on me mettra dans un grand trou.
Et j’n’entendrais plus parler de trous
Des petits trous, des petits trous
Des petits trous, des petits trous.

Read more: Serge Gainsbourg – Le Poinçonneur Des Lilas Lyrics | MetroLyrics